Cohérence cardiaque

Rester en bonne santé nécessite un temps pour soi, tous les jours, durant lequel vous vous occupez de votre corps, durant lequel vous vous recentrez sur vous-même, sur votre cœur. Pratiquer la cohérence cardiaque, c’est se déconnecter quelques instants de son environnement pour porter son attention sur soi… c’est un état particulier de la variabilité cardiaque, une constante physiologique observable et mesurable, qui fluctue en fonction du monde qui vous entoure. La variabilité cardiaque est un véritable marqueur de santé de notre système nerveux autonome, celui qui gère et stabilise, sans que l’on s’en aperçoive, notre organisme dans son ensemble. On l’appelle aussi variabilité de la fréquence cardiaque et en anglais Heart Rate Variability.

A ce jour, plus de 11 700 études scientifiques ont été publiées à son sujet (Cf. PubMed) et de nombreux pays utilisent la cohérence cardiaque pour améliorer la performance de la variabilité cardiaque et donc de la capacité d’adaptation des personnes à leur environnement.

Les pouvoirs extraordinaires du corps humain

Un objectif de santé globale 

La santé est un équilibre entre nos capacités physiques, physiologiques, émotionnelles et psychologiques : on appelle cette constante l’homéostasie. Elle donne au corps humain les moyens pour se maintenir stable à l’intérieur face à un contexte extérieur instable. La variabilité cardiaque est un moyen d’observer votre capacité à vous maintenir en stabilité. Déjà, en 1932, Walter Cannon, physiologiste américain, professeur à la Harvard Medical School, disait que l’homéostasie est un « équilibre dynamique qui maintient en vie » régulée par votre Système Nerveux Autonome.

Nous sommes des hommes et des femmes qui nous adaptons à notre environnement, à ses changements permanents, en adoptant le comportement adéquat en fonction de la situation.

Danger et réflexe : fuir ou combattre

Fuir ou combattre : notre cerveau reptiliennous permet de nous mettre en sécurité

Photo by priscilla-du-preez on unsplash

Si vous percevez un danger immédiat, votre corps vous permet grâce à vos muscles de vous enfuir ou de combattre. En cela, vous êtes semblables à tous les invertébrés depuis plus de 50 millions d’années : c’est une adaptation archaïque ancrée dans votre cerveau reptilien. Vous avez comme réflexe de vous mettre en sécurité et cela sera le cas encore longtemps, comme au temps des dinosaures.

Lorsqu’il y a un danger, le corps déclenche donc une réaction non spécifique mobilisant de l’énergie musculaire, avec de l’oxygène de l’air et du sucre (hydrate de carbone). C’est comme dans une voiture, lorsque l’on appuie sur l’accélérateur, le moteur fait rentrer davantage d’oxygène qui se mélange à des hydrocarbures pour former un alliage détonnant ! Il en est de même pour vous, lorsque vous avez besoin de vous adapter, vous devez augmenter votre production d’énergie pour réquisitionner vos muscles.

Santé et adaptation

La santé est donc votre capacité à vous adapter convenablement aux changements extérieurs : vous devez pouvoir fournir assez d’énergie pour pouvoir fuir ou combattre puis récupérer suffisamment pour reconstituer le stock d’énergie nécessaire à une agression future. C’est tout le rôle de votre Système Nerveux Autonome.

La santé est tel un budget énergétique : vous serez en bonne santé si votre fourniture d’énergie est compensée par votre fabrication d’énergie. La personne ayant une excellente capacité de reconstitution d’énergie aura une capacité à se défendre plus forte et donc une santé globale meilleure. Un Système Nerveux Autonome puissant et équilibré est gage d’une capacité d’adaptation efficace et ainsi d’une bonne santé.

Le Système Nerveux Autonome (SNA)

Le SNA fait partie du système nerveux central (moelle épinière) parcourant toute la périphérie de notre corps de ses influx nerveux. Il est involontaire et gère la totalité des régulations automatiques de l’organisme.

Il se divise en deux branches :

  • le SNA (ortho)sympathique qui active fréquence cardiaque, augmente le rythme respiratoire (pour faire rentrer plus d’oxygène dans le corps), la pression artérielle (pour faire circuler plus vite le sang), resserre les vaisseaux sanguins et augmente la coagulation sanguine, dans un objectif de fuite ou de combat commandé par le cerveau reptilien primaire.
  • et le SNA parasympathique, quant à lui, entraîne la diminution de la fréquence cardiaque, le rythme respiratoire ralentit, la pression artérielle également et les vaisseaux sanguins vasodilatent, le corps peut enfin se mettre au repos et récupérer, digérer, réparer, se relaxer.

Le stress aujourd’hui

La notion de « stress » est apparue pour la première fois dans une publication scientifique en 1956 : toute menace perçue mobilise de l’énergie pour faire fonctionner la chaîne musculaire. La problématique aujourd’hui est que les « stresseurs » modernes ne requièrent pas une mobilisation musculaire mais plutôt une réaction corticale, de la réflexion, de l’adaptation relationnelle, de la zen-attitude.

Le Burn-Out est une maladie du stress au travail très répandue et peut être anticipée grâce à la pratqiue de la cohérence cardiaque et son biofeedback régulier

Photo by Tom Pumford on unsplash

Bien souvent, le stress est ressenti non pas lors d’un événement climatique ou lors de l’attaque d’un animal féroce et affamé, mais plutôt lorsque votre patron vous demande plus de travail en moins de temps, lorsque les clients sont de plus en plus exigeants face aux moyens restreints de votre entreprise, lorsque vous prenez les transports en communs pendant plus d’une heure matin et soir, le harcèlement professionnel que vous pouvez subir, votre mal-être face à un travail non épanouissant, votre difficulté à subvenir à vos besoins malgré un travail à temps plein… bref tant d’agents stressants qui  ne nécessitent pas de s’enfuir en courant… quoique… en tous cas, pas comme on l’entendait au temps des dinosaures.

Et pourtant, vos muscles consomment toujours autant d’énergie et cela fatigue votre organisme à la longue.

L’adrénaline, l’hormone instantanée du stress appartenant à la famille des catécholamines, et le cortisol, l’hormone stéroïde sécrétée par la partie externe de la glande surrénale toutes les 4 heures environ, s’épuisent lorsqu’elles sont sécrétées en continue. Préserver le stock de ces hormones fortes utiles pour se défendre d’un stress et entraîner son système adaptatif à être plus performant sont des axes d’amélioration de la santé de tout être humain aujourd’hui.

 

Comment développer un système nerveux autonome puissant ?

Le coeur amène de l'oxygène et du glucose aux muscles quinous permettent de nous mettre en sécurité

Crédit photo coherenceinfo.com

Car oui, votre SNA est à son point de forme vers 10 ans (variabilité cardiaque maximale) puis s’affaiblit naturellement avec l’âge.

Sans effort de votre part, vous risquez un vieillissement précoce et des maladies neurodégénératives (Alzheimer, Parkinson), hormonales (Diabète), métaboliques et le plus souvent un burn-out car la maladie est presque toujours issue d’un déséquilibre du SNA en général en faveur du sympathique (stress).

Equilibrer le SNA est LA solution pour rester en bonne santé le plus longtemps possible, en plus d’un suivi diététique et d’une activité physique régulière. Ainsi vous prenez soin de votre corps, de votre cœur et de votre esprit.

Comment équilibrer son SNA ?

C’est par un apprentissage avec biofeedback (logiciel agréée par Heartmath) et un suivi rigoureux par un-e professionnel-le que vous développerez votre capacité propre d’adaptation à votre environnement pour votre santé physiologique, émotionnelle et psychique.

 

Pourquoi la cohérence cardiaque ? Quel rapport avec le cœur ?

Le cœur et les poumons font partie intégrante du SNA.

Le cœur mobilise l’oxygène apporté par la respiration et le glucose apporté par l’alimentation pour les muscles. Il est au centre de la régulation de l’énergie du corps humain.

Le corps va s’adapter et équilibrer la balance énergétique ou bien la déséquilibrer en modulant la fréquence cardiaque. Nous pourrions explorer cette fréquence cardiaque par l’étude des mouvements intestinaux, les poils qui se hérissent, le pouls pris sur l’aorte ou au poignet, en faisant un dosage du taux de cortisol salivaire (onéreux et obligation de la faire 4 x par jour car fluctue tout au long de la journée). Il s’avère que le biofeedback (logiciel de mesure et d’enregistrement spécifique) est la manière la plus fiable et la moins intrusive pour suivre votre fréquence cardiaque et ses variations autour de sa moyenne, la variabilité cardiaque.

Vice-et-versa – Walt Disney – film sur les émotions

Le coeur, siège des émotions 

Le coeur est au centre de la communication neurologique corps – cerveau.

Les signaux du coeur peuvent ramener le calme dans le corps dont le cerveau, ce qui permet à chacun d’entre vous de prendre les décisions avec discernement et intuition. L’activité rythmique du coeur impacte donc considérablement la qualité des émotions du fait d’un réseau riche en connexions entre les 2 organes, et ce, dans les deux sens !

Le coeur renforce l’apprentissage émotionnel des expériences stressantes alors que le cerveau envoie les informations au coeur pour qu’il réagisse et s’adapte au contexte. Lors de situations de stress ou de pensées négatives, le rythme cardiaque s’accélère alors qu’il s’appaise en temps de repos et de calme émotionnel, favorisant les relations humaines, les prises de décision, la clarté des pensées et des réflexions.

 

Les effets positifs sur la santé globale

Praticienne en cohérence cardiaque, Stéphanie Guiberteau vous accompagne vers une santé globale pérenne.

Photo by Bewakoof.com Official on Unsplash

Les effets de la cohérence cardiaque par induction respiratoire sont réels, observables et mesurables : ils perdurent durant les 4 heures suivant l’entraînement, temps où la baisse du cortisol est effective dans votre corps. Ceci implique donc une pratique régulière, plusieurs fois par jour, selon une technique scientifiquement éprouvée et démontrée, déposée par le Dr David O’Hare à Montréal (CANADA) et avec lequel je me suis formée.

Effets immédiats

  • Augmentation de la variabilité cardiaque
  • Réduction de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle (- 10 à 20 mmHg ou millimètre de mercure)
  • Manifestations parasympathiques :
    • Stimulation de la digestion et amélioration de l’état de constipation
    • Impression de détente et de relaxation
  • Recentrage émotionnel

Effets à moyen terme (pendant 4 heures après la séance)

  • Persistance de la baisse de la pression artérielle
  • Diminution du taux de cortisol dans le sang
  • Augmentation de la DHEA et donc ralentissement du vieillissement
  • Modulation de l’insuline très sensible au stress
  • Modulation sérotonine (neurotransmetteur synthétisé par les cellules de l’intestin : hormone de la bonne humeur et d’une émotivité équilibrée)/ dopamine (hormone du plaisir)
  • Apprentissage et mémorisation améliorés
  • Bonheur et joie plus présents dans votre quotidien
  • Impression de distance et de lâcher-prise

Effets à long terme avec une pratique régulière et suivie par un-e praticien-ne en cohérence cardiaque certifiée

  • Diminution de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque moyenne, du taux de cortisol sanguin
  • Augmentation du taux sanguin de DHEA, hormone de jouvence, épuisée lors d’un Burn-Out, du taux d’Ocytocine (hormone sécrétée par l’hypophyse  jouant un rôle dans l’accouchement, l’attachement mère-enfant, l’allaitement – hormone de l’amour et du bien-être)
  • Diminution de l’adiposité abdominale
  • Diminution de votre âge biologique

Et sur le plan psychologique :

  • Diminution du niveau de stress ressenti, de l’anxiété
  • Augmentation de votre capacité d’introspection, de la qualité des relations interpersonnelles, de votre perception de la réalité avec une meilleure capacité de prise de décisions
  • Une meilleure clarté mentale
  • Une performance sportive augmentée

Par contre, sachez qu’il n’y a aucun effet à long terme sans pratique régulière : dès que la pratique s’interrompe, les effets disparaissent. Cela nécessite un entraînement quotidien : tel un sportif de haut niveau, vous devez pratiquer la cohérence cardiaque tous les jours, plusieurs fois par jour.

L’intérêt d’un suivi par un professionnel

Le/la praticien-ne vous explique la démarche en vous faisant visualiser à l’aide d’un logiciel de biofeedback, votre fréquence cardiaque ainsi que vos progrès en termes de variabilité cardiaque, d’oscillation entre le SNA sympathique et le SNA parasympathique et donc de mobilisation de vos ressources en fonction des stimuli extérieurs et/ou intérieurs.

Votre praticien-ne intègre cet outil dans sa prise en charge

Je vous accompagnerai, quant à moi, dans la perte ou la reprise de poids, dans le cadre d’une démarche de soin diététique, d’une prise en charge en diététique psycho-comportementale, en Photo-thérapie corporelle (acceptation de soi, image, estime de soi) et/ou en relaxation. La cohérence cardiaque devient alors interventionnelle car thérapeutique.

En tant que praticienne en cohérence cardiaque, je peux aussi vous suivre seulement en cohérence cardiaque dans un objectif de diminution d’une constante biologique tel le taux de cortisol, hormone de stress immédiatement sécrétée lors d’une agression.

Intervention au camp d’entraînement de basket – Mopsus Concept Camp (MCC 2018)

Mon rôle est donc de vous montrer, démontrer, enseigner la méthode de la cohérence cardiaque puis de suivre votre évolution au cours de votre vie. Grâce à ce suivi, je peux enregistrer vos progressions mais aussi vos régressions et chercher avec vous et l’aide de votre médecin traitant ou de votre psychologue, la raison de cette baisse de régime. Car une baisse de performance de la variabilité cardiaque montre un déséquilibre à l’instant « t » de votre SNA et donc de votre santé physiologique (décompensation d’une maladie sous-jacente, fatigue ponctuelle, début d’un burn-out…), émotionnelle (problèmes personnels, pensées désagréables…) et psychologique (dépression).

 

Un protocole pour chaque problématique

Les protocoles sont adaptés à la tranche d’âge : les enfants (6 classes d’âge) et les adultes.

Les domaines d’application sont :

  • le sommeil,
  • l’apprentissage et la mémorisation,
  • la gestion du poids,
  • le lâcher prise et la gestion du stress,
  • l’amélioration de certaines constantes biologiques (Diminution de la glycémie et/ou du taux de cortisol, augmentation du taux sanguin de DHEA hormone de jouvence, d’Ocytocine pour le bien-être, d’Acétylcholine véritable frein du SNA, de Dopamine pour le plaisir …)
  • la performance sportive et la gestion de l’effort et des temps de récupération
  • Le sevrage tabagique
  • L’addiction au sucre
  • la prévention des maladies via le renforcement du système immunitaire
  • les phobies etc.

 

Qui contacter ?

Vous pouvez me contacter au 06 18 00 24 92 et je me ferai un plaisir de vous accompagner dans l’amélioration de votre capacité d’adaptation à votre environnement dans un objectif de santé globale.

Consultez les modalités de consultations en cliquant ici !

A très bientôt.

L(instant présent : réapprendre à écouter la nature, son corps, à renouer avec ses sensations, ses émotions. Gestion du stress.

Photo by rodolfo-sanches-carvalho on unsplash

Sources 

www.heartmath.org

www.coherenceinfo.com

Mon intervention au Camp de Basket MCC (Mopsus Concept Camp)

MCC est un camp de basket-ball pour jeunes passionnés de ce sport encadrés par une équipe pluridisciplinaire compétente et humaine : un accompagnement sur mesure pour révéler leurs forces et développer les techniques individuelles.

J’ai animé un atelier découverte de la Cohérence Cardiaque, auprès d’une centaine de jeunes basketteurs de 8 à 20 ans venus améliorer leur performance sportive.

Ils ont tous adoré voir les battements de leur coeur en Live ! Je leur ai montré comment ils peuvaient agir  pour mieux s’adapter à leur environnement (sport, stress, inconfort…).

Que du bonheur !

 

Partagez !