fbpx

Vous aimeriez tant savoir gérer votre stress et ne pas le ramener à la maison le soir ! Maîtriser vos émotions a toujours été difficile pour vous qui avez été habituée à les laisser s’exprimer : bonne nouvelle, vous avez instinctivement toujours fait ce qui était le mieux pour vous !Ou au contraire, être zen est une seconde nature, en apparence ?

Mais aujourd’hui on vous demande de vous retenir, au travail pour ne pas montrer vos faiblesses, en famille parce qu’il ne faut pas déranger maman ou papa, vos frères et sœurs…, à la maison pour ne pas montrer à vos enfants que vous avez envie de pleurer. Et bien je dis non, ne retenez plus ces pleurs et ces rires, cette colère qui monte en vous, la surprise, le dégoût, l’envie de dire « je t’aime »… toutes ces émotions qui bouillonnent en vous. Accueillez-les avec amour, observez-les et laissez-les aller et venir : c’est ainsi que vous êtes vivant-e !

Pourquoi vous connaître vous aidera ?

C’est en laissant s’exprimer vos émotions que vous apprendrez à gérer votre stress. Si vous réprimez chaque pleur, chaque moment d’angoisse, chaque stress de prise de parole en public, chaque occasion de vous mettre en dehors de votre zone de confort, vous renforcerez vos peurs et vous serez d’autant plus figée face à l’obstacle, face à la douleur, face à la maladie, et face à l’amour aussi. Accueillez vos émotions et grandissez à leur côté !

Prendre conscience de ce qui dérange, fait mal, amoindrit leurs effets sur le corps et sur l’esprit. Pour cela, il faut laisser la sensation, l’émotion nous toucher, nous pénétrer et observer comment notre corps réagit. Une fois passé le moment délicat, vous réaliserez qu’il a été éphémère et vous l’appréhenderez avec moins d’anxiété la fois prochaine.

Finalement, vous connaître vous aidera à affronter vos peurs et donc votre stress face à certaines situations.

Différents types et degrés de stress

En effet, les multiples situations de vie et votre histoire personnelle ouvrent à une infinie possibilités de situations de stress :

  • le stress d’urgence vitale

    Celui qui vous fait courir plus vite que votre ombre, vous battre pour vous défendre alors qu’habituellement vous êtes plutôt douce et calme lors d’une situation de danger extrême, en général ponctuelle. Le corps répond alors aux commandes de votre cerveau reptilien, archaïque ou primiti